Rassemblement de joueurs dans le but de promouvoir les jeux de rôles et de cartes à collectioner mais aussi les murders party et la camarilla française. Sans oublier les jeux de plateaux et de sociétés. En résumé, prendre du plaisir à jouer.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L’éveil des machines: Introduction à la campagne et résumé

Aller en bas 
AuteurMessage
caltounette

avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: L’éveil des machines: Introduction à la campagne et résumé   Mar 30 Oct - 18:00

Putain de nuit... Déjà que j'étais trop habitué à ne plus voir le jour à bosser dans ces sous sols obscur, voila maintenant que je dois essayer de venir m'infiltrer dans un bâtiment abandonné de nuit. Les ruelles obscure défilent les unes après les autres alors que nous approchons du complexe. Notre fixer à été clair, on entre, on la récupère et on sort. Rien de bien difficile, si ce n'est que tout semble calme. Trop calme pour un simple laboratoire de recherche. Notre fixer à été simple, il ne devrais y avoir absolument personne dans le complexe, a cause de chômage technique ou un truc comme ça. Mon cul oui, ça sent les emmerdes et a plein nez. Joe stoppe le camion, nous passons nos engins sur le mode discret et avançons en dehors de celui ci. Toute la bande est au complet, Joe pour nous conduire, Elza qui est prête à dezinguer à tout va en cas de soucis, peu être un peu trop nerveuse a mon goût d’ailleurs. Le magos du groupe, un elfe bizarre qui nous à rejoins il y a peu, il veut qu'on l’appelle Ermad ou une connerie comme ça. Et puis moi, le bon vieux Arod, le pirate informatique du groupe. Un hacker comme on nous appelle sur le marché. Ouaip, ça se présente pas trop mal, tout le monde a l'air au moins en forme. Juste ce putain de pressentiment... La nuit est trop sombre

-Bon alors tu nous hacke ce bâtiment ou tu rêve mon vieux?

Elza dans toute sa splendeur. Elle avait sortis ceci comme si tout était si simple... Dire qu'elle sais a peine se débrouiller avec son commlink, alors hacker un "bâtiment" comme elle le dis si bien. Enfin on ne va pas leur en vouloir, avec tout les implants qu'elle à, elle dois avoir le cerveau à moitié grillé.

-On avance en silence Z. On va voir ce qu'on peu trouver sur la porte d'entrée. Joe, tu nous attend dans le camion, si tu sent que ça va merder, tu démarre et tu te casse aussi sec compris?

Joe leva le pouce vers moi dans un signe d'approbation. Nous avançons vers le grand bâtiment dans lequel devrais se trouver nôtre contact. Sur la façade, un grand symbole lumineux nous éblouis. A-Z Corp, la corporation des grands cinglés. Je savais que ça sentait mauvais. Il n'y a pas si longtemps le conseil de la ville les avait mis à l’amende pour une histoire de recherche un peu trop poussée sur les modification bioniques qui allait contre le traité de concurrence... bla bla bla, des histoires de corporatiste quoi. Mais une corpo qui est connue pour enlever des gens et les étudier, ça me fait toujours froid dans le dos. Nous arrivons à la porte et je commence à hacker à la volée le complexe. Les autres s'impatiente, mais après quelques minute, j'arrive a trouver un compte utilisateur valide. La porte s'ouvre enfin sur l'entrée du complexe

Une large entrée nous accueille, froide et simple, dans les ton de gris si cher à cette ville, qui prenne un ton presque lugubre par cette nuit d'encre. Le bureau de la secrétaire est bien en vue, avec dessus quelques papier Electronique. Mon affichage RA affiche la position de mes coéquipier qui me suivent en me couvrant. Une première embûche, pas trop difficile a surmonter, la seule porte pour entrer dans la partie privée que nous voyons est sécurisée par un appareil à empreinte digitale, avec un petit lecteur de carte sur le coté. Ça prendrait trop de temps de falsifier une carte d’accès, je décide donc de voir ce que renferme l'ordinateur de la secrétaire.

Tiens... aucune donnée? Alors là ça me la coupe. Je sais bien qu'on est dans un labo de recherche mais quand même, je pensais qu'une secrétaire devrais avoir suffisamment de travail... A moins que... A force de fouiller dans les dossier vide je finis par trouver la commande d'ouverture de la porte pour invité. Et bien, nous voila invité. Celle ci s'ouvre sur un couloir, un ascenseur, et des vestiaires. La porte de l'atelier est plus loin, elle aussi sécurisée. Un bruit se fait alors entendre alors que nous pénétrons dans celui ci. La porte se referme derrière nous, et la lumière s’éteint.

-Putain de merde Arod, t'es pas censé surveiller ça? s'emporta Z

-J'y suis pour rien, laisse moi le temps de trouver ce qui à merdé.

Je me connectais aussi vite que je pouvais sur le noeud central de l'installation. Impossible de trouver ce qui bloquait, tout était vide. Comme si ce complexe n'était qu'un complexe fantôme, destiné à accueillir nos corps. Je n'eu pas trop le temps de me poser trop de question, un panneau latéral venait de glisser, et ma vision de nuit me permettait de voir ce qu'il se passait.

-Contact à droite!

Z tourna rapidement sur elle même, son bras mécanique se changeant en mitrailleuse lourde en l'espace de quelques instant. Le tir partis plus vite qu'elle ne l'avait pensée, et elle pesta alors que son bras manquait de se détacher sous l'impact violent de l'arme que tenait le robot de sécurité. Le mage sourit en s'approchant d'elle

-Vous n'auriez pas du accepter un contrat contre A-Z mes amis, sussurat il en levant ses bras.

Je n'eu pas le temps de comprendre, un éclair jailli de ceux ci, envoyant Z ad patres. Je tentais de scanner son commlink, celui ci ne répondait pas. J'aurais du m'en douter. Le robot de sécurité scanna la zone, et commença son tir, me touchant en pleine poitrine. Alors que je sentait la vie me quitter, je n'eu que le temps d'envoyer un signal à joe pour qu'il se tire. Si il en avait le temps. Mais que pouvais cacher ce putain de complexe pour qu'une petite corpo pour A-Z nous fasse filer jusqu’à notre dans notre groupe de run même? Je n'eu pas trop le temps de réfléchir à la question. Le mage était déjà sur moi pour finir d'ôter toute trace de vie en moi. Mes dernières pensée allèrent à mes compagnons de net. Puis tout s’éteint


-Oui? Ici Emrad. Oui bien sur, aucun n'a survécu. Non personne ne sais ce que ce complexe cache monsieur. Un autre groupe de runner arrive pour détruire le complexe? Bien monsieur je laisse les corps en place et je rentre. Le chauffeur? Ne vous inquiétez pas, demain on croira en un accident de la route. Oui les frein du camion était vieux et usé après tout. Bien monsieur, conversation terminée

L'ombre sortis du bâtiment. Le groupe de runner arrivait déjà, on voyait les phares au loin. Ce complexe serait réduis en cendre par eux, et la compagnie d'assurance croirait en un attentat comme prévu. Ils avaient échappé belle cette fois, elle avait bien faillie s'enfuir. Mais ça, personne ne le saurais. Et l'ombre disparue dans la nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’éveil des machines: Introduction à la campagne et résumé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne du secteur Veil- Glossaire
» Campagne GW "Réveil de Tz'arkan" en Lustrie, mes personnages
» Que valent les machines electra
» inscriptions à la campagne Mordheim: les mysteres d'Esmiras
» Campagne Tempête d'Âmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Cards-gamer :: Les secteurs de l'association :: Secteur jeux de rôle :: Les jeux de rôle :: Shadownrun :: Résumé de scénario-
Sauter vers: